Institut des réviseurs d'entreprises

Expérience professionnelle

Note à l’internaute

Les informations présentées ci-après ont été préparées par l’IRE à des fins d’information seulement. Seuls les textes législatifs et règlementaires publiés au Journal Officiel (www.legilux.lu) et sur le site de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (ci-après "CSSF") font foi. L’IRE, son Conseil et/ou son secrétariat déclinent toute responsabilité quant au contenu de la présente page et aux dommages éventuels qui seraient liés à son utilisation/subis par une partie s’étant basée dans ses décisions, ses actions ou inactions sur la présente page.

Expérience professionnelle de 15 ans

Le candidat qui a exercé, pendant 15 ans, des activités professionnelles qui lui ont permis d’acquérir une expérience suffisante dans les domaines financier, juridique et comptable peut, après avis de la commission consultative de la CSSF, se présenter à l’examen d’aptitude professionnelle (Article 9, paragraphe 3 lettre a) de la loi du 23 juillet 2016 relative à la profession de l'audit la "Loi").
 
La dérogation porte sur le diplôme d’études supérieures initial, le stage (la formation pratique) et le certificat de formation complémentaire.

Pour obtenir une dérogation, le candidat qui justifie de 15 ans d'expérience dans les domaines financier, juridique et comptable doit adresser une demande à la CSSF par le biais du formulaire « Candidat à l’accès à la profession de réviseur d’entreprises - Inscription » en cochant la catégorie « 15 ans » et en y joignant :

  • une lettre de motivation mettant essentiellement l'accent sur l'activité d'audit ;
  • le ou les certificats de travail détaillant les activités/missions assurées au cours de sa carrière pour 15 ans d'expérience professionnelle dans les domaines financier, juridique et comptable ;
  • un curriculum vitae détaillant le parcours professionnel ;
  • une copie de la carte d'identité/passeport ;
  • le formulaire « Déclaration sur l’honneur pour les personnes physiques » ;
  • un extrait récent du casier judiciaire (moins de trois mois).

Si la dérogation est accordée, la CSSF invite le candidat à se présenter à l'examen d'aptitude professionnelle. Si l'examen d'aptitude professionnelle est présenté avec succès le titre de réviseur d'entreprises lui sera accordé (voir rubrique "Octroi du titre et de l'agrément".

Expérience professionnelle de 7 ans

Le candidat qui a exercé, pendant 7 ans, des activités professionnelles qui lui ont permis d’acquérir une expérience suffisante dans les domaines financier, juridique et comptable peut, après avis de la commission consultative de la CSSF, être admis au stage de réviseur d'entreprises et être autorisées à compléter la formation complémentaire (Article 9, paragraphe 3 lettre b) de la loi du 23 juillet 2016 relative à la profession de l'audit la "Loi").

Une fois ces deux étapes complétées, il pourra s'inscrire et présenter l'examen d'aptitude professionnelle.

La dérogation porte sur le ou les diplômes d’études supérieures.

Si le candidat justifie d'une expérience pertinente en audit, il pourra lui être accordé une réduction de la période du stage professionnelle, le cas échaént, une exemption totale du stage professionnelle. Dans tous les cas, il devra compléter la formation complémentaire et présenter l'examen d'aptitude professionnelle.

Pour obtenir une dérogation, le candidat qui justifie de 7 ans d'expérience dans les domaines financier, juridique et comptable doit adresser une demande à la CSSF par le biais du formulaire « Candidat à l’accès à la profession de réviseur d’entreprises - Inscription » en cochant la catégorie « 7 ans » et en y joignant :

  • une lettre de motivation mettant essentiellement l'accent sur l'activité d'audit ;
  • le ou les certificats de travail détaillant les activités/missions assurées au cours de sa carrière, justifiant 7 ans d'expérience professionnelle dans les domaines financier, juridique,  comptable et, le cas échéant, audit ;
  • un curriculum vitae détaillant le parcours professionnel ;
  • une copie de la carte d'identité/passeport ;
  • le formulaire « Déclaration sur l’honneur pour les personnes physiques » ;
  • un extrait récent du casier judiciaire (moins de trois mois).

La CSSF notifie le candidat de sa décision par courrier.