Institut des réviseurs d'entreprises

Examens d'équivalence

Généralités

Pour autant que le diplôme de Master ou correspondant à une formation équivalente ne répond que partiellement aux conditions visées à l'article 2 paragraphe 2 du règlement grand-ducal modifié du 9 juillet 2013 déterminant les conditions de qualification professionnelle des réviseurs d'entreprises et des réviseurs d'entreprises agréés (ci-après le "Règlement"), la liste de diplômes prévue à l'article 2, paragraphe 3 du Règlement, mentionne la ou les matières qui devront être complétées par un ou plusieurs certificats attestant que le détenteur a subi avec succès un examen ou des épreuves dans la ou les matières en question.

L'Institut des réviseurs d'entreprises organise chaque année la tenue d'examens d'équivalence comme suit :

010 - Théorie et principes de comptabilité générale
021 - Exigences légales et normes relatives à l'établissement des comptes annuels
022 - Exigences légales et normes relatives à l'établissement des comptes consolidés
030 - Normes comptables internationales
040 - Analyse financière
050 - Comptabilité analytique d'exploitation et comptabilité de gestion
060 - Gestion des risques et contrôle interne
070 - Audit et compétences professionnelles
090 - Normes d’audit internationales
111 - Droit des sociétés
112 - Gouvernement d'entreprise
120 - Droit de la faillite et procédures similaires
141 - Droit civil
142 - Droit commercial
160 - Technologies de l’information et systèmes informatiques
170 - Économie d'entreprise, économie générale et économie financière
181 - Mathématiques
182 - Statistiques
190 - Principes fondamentaux de gestion financière des entreprises

Pour de plus amples renseignements et informations sur les modalités d’inscription, veuillez consulter la rubrique "Actualités" du présent site Internet au cours de la première quinzaine de septembre de chaque année.

Liste des ouvrages de référence : [Cliquez ici]

Présentations des examens

Pour réussir un examen d’équivalence, il faut obtenir 50 % des points. Les matières pour lesquelles un résultat inférieur à 50 % a été obtenu pourront être représentées lors d’une session ultérieure. Les notes supérieures à 50 % sont conservées et acquises.

La langue des épreuves est le français. Sur demande expresse du candidat, au plus tard au moment de l’inscription, et de l’accord de l’Institut des réviseurs d’entreprises Belgique, le candidat concerné peut répondre aux épreuves en langue anglaise. Le candidat sera informé de l’accord éventuel de l’Institut des réviseurs d’entreprises belge avant la date des premières épreuves. IL NE SERA FAIT AUCUNE EXCEPTION A CETTE REGLE.

Les résultats (admis/ajourné) sont adressés aux candidats par courrier seulement. Aucune consultation des copies corrigées n’est autorisée et aucune note ne sera divulguée par téléphone ou de vive voix. IL NE SERA FAIT AUCUNE EXCEPTION A CETTE REGLE.

Documents autorisés lors de la présentation des examens d’équivalence

Les candidats peuvent emporter les textes légaux et réglementaires, les avis de la Commission des normes comptables, les normes IFRS et les normes ISA. Il ne peut pas s’agir de commentaires des textes précités. Les documents ne peuvent pas être annotés.

Toute autre documentation que celle mentionnée ci-dessus n’est pas autorisée.

L'usage d'un ordinateur portable, d'un GSM, ou de tout autre instrument électronique, excepté une simple calculatrice, est interdit.