Institut des réviseurs d'entreprises

Conditions d'admission

Note à l’internaute

Les informations présentées ci-après ont été préparées par l’IRE à des fins d’information seulement. Seuls les textes législatifs et règlementaires publiés au Journal Officiel (www.legilux.lu) et sur le site de la Commission de Surveillance du Secteur Financier ("CSSF") font foi. L’IRE, son Conseil et/ou son secrétariat déclinent toute responsabilité quant au contenu de la présente page et aux dommages éventuels qui seraient liés à son utilisation/subis par une partie s’étant basée dans ses décisions, ses actions ou inactions sur la présente page.

Devenir réviseur d’entreprises - en bref

Afin d’obtenir le titre de réviseur d’entreprises, le candidat doit parcourir, avec succès, les étapes suivantes :

Obtention d’un ou plusieurs diplômes de Master ou correspondant à une formation équivalente établissant la qualification théorique

Le ou les diplômes de Master doivent porter sur les matières suivantes dans lesquelles le titulaire du diplôme doit nécessairement avoir été examiné et à l'étude desquelles correspond le nombre minimum de points d'études ECTS indiqué ci-après :

Matières ECTS
Théorie et principe de la comptabilité générale 10
Exigences légales et normes relatives à l'établissement des comptes annuels 4
Exigences légales et normes relatives à l'établissement des comptes consolidés 2
Normes comptables internationales 6
Analyse financière 6
Comptabilité analytique et contrôle de gestion 6
Gestion des risques 2
Contrôle interne 4
Audit et compétences professionnelles 6
Normes d'audit internationales 3
Droit des sociétés 4
Gouvernement d'entreprise 2
Législation sur la faillite et procédures similaires 3
Droit civil 1
Droit commercial 1
Technologies de l'information et systèmes informatiques 8
Economie commerciale, générale et financière 8
Mathématiques 3
Statistiques 3
Principes fondamentaux de gestion financière des entreprises 6

Pour autant que le diplôme de Master ou correspondant à une formation équivalente ne répond que partiellement aux conditions visées à l’article 2 paragraphe (2) du règlement grand-ducal modifié du 9 juillet 2013 déterminant les conditions de qualification professionnelle des réviseurs d’entreprises et des réviseurs d'entreprises agréés (ci après le "Règlement"), il ou ils pourront être complétés par un ou plusieurs certificats attestant que le détenteur a subi avec succès un examen ou des épreuves sanctionnant les matières en question.

Le candidat qui a complété au moins dix matières sur les quinze matières visées à l'article 2 paragraphe (2) du Règlement est admis au stage.

Le ou les certificats sanctionnant la ou les matières manquantes devront être présentés préalablement à l’inscription à l’examen d’aptitude professionnelle.

Dans ce cadre l’Institut des réviseurs d'entreprises organise chaque année la tenue d'examens d'équivalence. Pour en savoir plus veuillez vous rendre à la rubrique « Examens d’équivalence ».

Accomplissement d’un stage (formation pratique) d’un minimum de trois ans auprès d’un réviseur d’entreprises agréé ou d’un cabinet de révision agréé au cours duquel le professionnel a suivi et complété avec succès le certificat de formation complémentaire

Le Règlement prévoit l’octroi par le recteur de l’Université du Luxembourg, sur base de l’évaluation des résultats aux épreuves par un collège des enseignants, d’un certificat de formation complémentaire portant sur la législation applicable au Luxembourg en matière de :

Matières   Cours
Droit comptable   Comptes sociaux
    Comptes consolidés
     
Droit commercial et droit des sociétés   Droit commercial et droits des sociétés
     
Droit fiscal   Droit fiscal
     
Droit et comptabilité des professionnels du secteur financier et du secteur des assurances   Organismes de placement collectif
    Droit des assurances
    Comptabilité bancaire
    Législation bancaire et des autres professionnels du secteur financier
     
Droit du travail et de la sécurité sociale   Droit du travail et de la sécurité sociale
     
Exigences légales et normes professionnelles concernant le contrôle légal des comptes et les contrôleurs légaux des comptes   Exigences légales et normes professionnelles concernant le contrôle légal des comptes et les contrôleurs légaux des comptes
     
Déontologie et indépendance du réviseur d’entreprises   Déontologie et indépendance du réviseur d'entreprises

Pour en savoir plus veuillez vous rendre à la rubrique "Formation complémentaire".

Pour être admis au stage, le candidat doit adresser une demande à la CSSF par le biais du "Formulaire Stagiaires" disponible sur le site de la CSSF en y joignant les informations probantes nécessaires (voir également la rubrique "Le stage" du présent site).

Présentation de l’examen d’aptitude professionnelle

L’examen d’aptitude professionnelle a pour objet de vérifier la capacité du candidat d’appliquer les connaissances théoriques à la pratique des missions légales du réviseur d’entreprises.

L’examen se compose de deux volets distincts, à savoir, une épreuve écrite et une épreuve orale à chacune desquelles sont attribués 50% des points.

L’examen comporte une session ordinaire et une session extraordinaire qui ont lieu dans une période comprise de septembre à décembre. La session extraordinaire est réservée exclusivement aux candidats ayant subi un ajournement partiel lors de la session ordinaire de la même année.

Pour en savoir plus, veuillez vous rendre à la rubrique "Examen d’aptitude professionnelle".

Emission du titre et de l'agrément de réviseur d'entreprises

Veuillez vous rendre à la rubrique "Titre et agrément" pour la procédure à suivre pour l'obtention du titre de réviseur d'entreprises et, le cas échéant, du titre de réviseur d'entreprises agréé.